Colloque international

La valeur de l'art

26 et 27 avril 2017
Palais des Beaux-Arts

À travers ses colloques internationaux, les Beaux-Arts de Paris offrent une tribune au milieu artistique et aux artistes en particulier, dans le concert d’idées qui agitent notre société. L’édition 2017 portera sur « La Valeur de l’Art ».

Ce colloque international soulignera l’importance de cette notion plurielle, véritable mot-débat aux acceptations multiples : valeur sociale, symbolique, spirituelle, marchande, matérielle ou immatérielle. La notion de valeur soulève également, en miroir, la possibilité d’un jugement critique et pose la brûlante question de l’appréciation des œuvres.

Après une première édition sur le thème de « L’irRESPONSABILITE de l’Artiste » en 2016, ce colloque donnera la parole à des personnalités d’horizons différents, incarnant des visions et des expériences singulières. Sans cloisonnement ni forme imposée, critiques, directeurs d’institution, artistes, philosophes, théoriciens et acteurs du marché de l’art proposeront leur lecture de la valeur de l’art et nourriront notre réflexion.

 

Avec la participation de : ( liste non exhaustive)

Bernard Bazile, artiste

Cécile Bernard, directrice de Sotheby’s France

Bernard Blistène, directeur du Musée National d’Art moderne

Frère Marc Chauveau (dominicain), historien de l’art et commissaire

Catherine David, directrice adjointe du Musée national d’art moderne

Andrei Erofeev, critique d’art

Zheng Guogu, artiste

Geoffroy de Lagasnerie, philosophe et sociologue

Monte Laster, artiste

Matthieu Laurette, artiste

Steven H. Madoff, écrivain et critique d'art

Otobong Nkanga, artiste et performeuse

Brian O’Doherty, artiste

Denys Riout, professeur honoraire d’histoire de l’art moderne et contemporain

 

Entrée libre

Le programme complet sera disponible très bientôt.


 

L’irRESPONSABILITÉ de l’Artiste

Mercredi 27 et jeudi 28 avril 2016
Entrée libre

Beaux-Arts de Paris,
Palais des Beaux-Arts
13, quai Malaquais
Paris 6

Métro
ligne 4 Saint-Germain-des-Prés
ligne 1 Louvre-Rivoli

La question de la responsabilité – personnelle, sociale, politique – de l’artiste, est, plus que jamais, centrale. Il ne se passe désormais guère de semaine sans qu’un scandale, un acte de vandalisme, une affaire de censure ou d’autocensure dans le monde de l’art ne fasse la une des journaux. Au moment où la polémique se concentre sur la sauvegarde de la liberté et de ses fondamentaux, la liberté d’expression et la liberté de création, les artistes sont souvent pris pour cible, et pris à partie, quand ils interviennent dans l’espace public, certes, mais aussi pour ce qu’ils montrent dans l’espace dit « dédié » du musée.

 Téléchargez le communiqué de presse
 Téléchargez le programme du colloque

Consultez le site du colloque